EPISODE 5



#1. MANHWA - MONTAGE.

Des images sont montrées, une case après l'autre.
La voix des personnages est entendue en voice-over, ainsi que les bruits de la rue.

C#1. Ren-Bo et Soo-Bong sont sur un trottoir.

C#2. En face, une allée piétonne avec des boutiques.

C#3. Soo-Bong sourit et désigne l'allée commerçante.
~ Par ici, Ren-Bo.

C#4. Ren-Bo le regarde avec sourire rêveur. Ailes roses !
~ ...

C#5. Ren-Bo prend la main de Soo-Bong.

C#6. Ren-Bo et Soo-Bong marchent dans l'allée commerçante, et...



#2. "Butterfly Girl" - Allée piétonne commerçante (jour).

... la rue commerçante et les personnages se dissolvent de "image" à "réel".

- (très gaie) Je viens souvent ici pour acheter des trucs.
- Hé hé, je m'en doutais...
- (montrant diverses boutiques)
Ici, les vêtements. Là, ils font de bonnes glaces. Ici, des jouets.
- (montrant un magasin hi-fi)
Et là, ils ont du super matos qui arrache !
- ... ?
- Je pensais que tu serais plus intéressé par cela.
(Il montre une boutique de fleuriste)
- ... !!! (soudain énervée, ailes devenant rouge)
- Abominable !
Il n'y a que des pourritures sadiques pour tenir un tel musée des horreurs.
- ... ?!

Derrière la vitrine de la boutique, une jeune et jolie vendeuse voit Soo-Bong et Ren-Bo passer.
Elle a un ruban dans les cheveux, une robe avec des cœurs dessinés, et son sourire est doux et innocent.

- (criant à la vendeuse) Assassins !!!!!
- ... !!!

Ren-Bo accélère le pas, laissant Soo-Bong sur place.
Il regarde la vendeuse, perplexe.
La vendeuse prend une fleur, la met à côté de ses cheveux, et se met à loucher.
Une façon de dire "Hey, cette fille est complètement cinglée" !
Soo-Bong se dépêche de rattraper Ren-Bo.



#3. Rond-Point (jour).

Au centre de la place, un énorme lampadaire, entouré d'un jardin fleuri.

Soo-Bong et Ren-Bo sortent de l'allée piétonne et traversent la rue quand...
VROOM! VROAAR! VROAM! Des motards proviennent des trois rues donnant accès à la place.
Des motos viennent bloquer le trottoir menant à l'allée piétonne.
Soo-Bong et Ren-Bo sont cernés !

- ... !!! (effrayée, ailes devenant bleues)
: Quel idiot !
: C'est logique que les personnages aillent dans un lieu connu du manhwa.
(regarde Soo-Bong, désespérée, larme)
: J'aurai du choisir l'autre rue.
: J'ai tout foiré.
- Soo-Bong ! (elle s'accroche à la veste de Soo-Bong)

Soo-Bong serre Ren-Bo contre lui. Elle s'effondre et pleure sur son épaule.

: Avoir la trouille ne réglera rien.
: Qu'importe leur nombre, ils ne toucheront pas un seul cheveu de Ren-Bo.
: J'irai jusqu'au bout pour les en empêcher.
(pleure)
- Je suis prêt à tuer le premier qui s'approche !
- Ne t'inquiète pas, Ren-Bo.
- ... (en pleurs, tente d'espérer)


Une partie des poursuivants descend des motos.

- Alors, il veut jouer les chevaliers, l'avorton ?
- Amène le matériel, on va la rapiécer sa copine...

Les garces du groupe sortent des marqueurs indélébiles et des bombes à peinture.
Elles sortent aussi des rasoirs, un marteau, des clous et des cutters.

- (à Ren-Bo) Sale petite mouche, tu te croyais belle ?
(encaisse)
- (à Soo-Bong) Et toi, le cloporte, on va t'écraser pour de bon.
(anxieux mais résolu, adrénaline)

Un peu à l'écart, une des lycéennes assiste au spectacle.
Elle regarde Ren-Bo avec mépris, une bombe de peinture en main.

Eun-Ji, 19 ans, la rivale de Ren-Bo, cheveux violets.



(son regard est attiré par le lampadaire)

: Ce lampadaire...
: Un lampadaire bien trop épais.
: Non, épais, exactement comme je l'avais dessiné.
: Pour une raison précise...
- Qu'est-ce qu'il a ? On lui fait peur ?
- Il n'ose plus faire un geste.
Il doit être en train de pisser dans son froc.
(n'y croit plus)
: Une ligne de force !
: Juste un raccord avec l'arbre de l'avant-plan !
: C'est trop fou pour réussir, mais cette case existe déjà.
- Ren-Bo !
(se ressaisie)
- Tiens fermement ma main, et prépare-toi à courir.
- ... (attentive, elle prend sa main)
- Maintenant !

Ils courent en direction du lampadaire.
C'est le seul passage qui n'est pas bloqué par les lycéens.

- Yah !
- Ce n'est pas par là qu'ils vont nous échapper !



#4. Rond-Point, Lampadaire (jour).

Soo-Bong et Ren-Bo arrivent au pied du lampadaire.
Un phénomène surnaturel a lieu à cet endroit, la réalité est déchirée.

Une fente scintillante froissée traverse le sol autour du pied du lampadaire.

Au delà de la fente scintillante, l'énergie lumineuse d'un soleil jaillie.

Soo-Bong est le seul à la voir, Ren-Bo ne remarque rien.

: Je n'arrive pas à y croire.
- Saute avec moi !

Sans comprendre, Ren-Bo saute avec Soo-Bong dans la fente scintillante.



#5. "Monde Réel" - Maison de Oh Sung-Moo, Salon (nuit).

Dans le canapé, Jang Soo-Bin se réveille.

- (se lève) Où suis-je ?

Oh Yeon-Joo la remarque et touche l'avant-bras de Kang Chul, pour lui signaler.
Le couple se rend au chevet de Soo-Bin.

- Seonsaingnim, vous vous sentez mieux ?

Soo-Bin est subitement effrayée par un souvenir.

{RECALL INSERT, Ep 04 - Maison de Oh Sung-Moo, Salon (nuit).}
Jang Soo-Bin regarde la tablette graphique avec effroi.
Dessus, des traits se dessinent tout seuls, construisant l'image du manhwa.

- ... !?!! (terrifiée)

- La tablette ! La tablette dessine toute seule !

Kang Chul met la main sur l'épaule de Soo-Bin, pour la rassurer.

- Soo-Bin, vous vous êtes fait une frayeur pour rien.
- Mais je vous assure, la tablette--
- Un fond d'écran. Vous avez vu un fond d'écran animé.
- Soo-Bong utilise un écran de veille, programmé avec des images du manhwa.
- Oh mais quelle cruche !
- Je me sens si bête. Je vous ai causé des soucis pour ça.
- Ce n'est rien, Seonsaingnim.
- Pendant un instant, je me suis imaginé que--

Soo-Bin regarde avec terreur derrière Kang Chul et Oh Yeon-Joo.

- Hiiiiiiiiiiiii !!!

Elle s’évanouit à nouveau, et tombe dans le sofa.
Kang Chul et Oh Yeon-Joo se retournent.


Soo-Bong est à genoux sur le sol, complètement trempé.

(regard intense et fixe dans le vide, réalise qu'il est revenu)
(sans regarder autour, se souvient)
- Pourquoi ai-je fait cela ?
- Pourquoi ?
(il baisse la tête, et regarde le sol tristement, perdu dans ses pensées)
- Soo-Bong, qu'il y a-t-il ?
- Soo-Bong, remets-toi !

Kang Chul le secoue un peu, en vain, Soo-Bong ne réagit pas.

- (raz le bol) Je vais lire le manhwa, ce sera plus simple.

Sur la tablette, image de Ren-Bo et Soo-Bong à côté du lampadaire, en train de sauter.

L'image passe en vue frontale et...



#6. FLASHBACK, "Butterfly Girl" - Rond-Point, Lampadaire (jour).

Ren-Bo et Soo-Bong se dissolvent de "image" à "réel".

Ils sautent et KLOFZ!, ils disparaissent dans la faille scintillante, qui éclate comme de l'eau.

La substance étrange de la faille se trouble et se décompose en couleurs primaires.



#7. FLASHBACK - Ciel (jour).

Inexplicablement, Ren-Bo et Soo-Bong se retrouvent en plein ciel.

Ils crient à pleins poumons, tandis qu'ils tombent.

Instinctivement, Ren-Bo bat des ailes et attrape Soo-Bong par la veste.
Il s'agrippe à elle, les deux mains autour de sa jambe.
FLIP-FLAP-FLOP!
Les ailes de Ren-Bo battent avec un rythme irrégulier, mais suffisant pour ralentir leur chute.



#8. FLASHBACK - Fleuve Han (jour).

C'est un endroit situé à côté de la rive, où l'eau est peu profonde.

Ils tombent à vitesse modérée depuis 20 mètres d'altitude.

- Aaaaaah !
- Hiiiiiiiii !

SPLASH! Ils plongent dans la rivière !
Ils ressortent de la rivière, recrache un peu d'eau et barbotent.

- Soo-Bong, tu vas bien ?
- Yah ! Cela a réussi ! Wahou !


Ils se remettent debout, avec de l'eau jusqu'à la taille.
Soo-Bong regarde Ren-Bo avec un grand sourire, faisant un signe de Ok.

Ren-Bo est hébétée. Elle secoue la tête. Sans effet, elle reste dubitative.

- Mais... que faisons-nous ici ?
- Pourquoi étions-nous là-haut ?

Soo-Bong redevient sérieux, inquiet.

: Je viens de créer un foutoir monstre dans ce manhwa.
: Tout va être publié ?
: Avant de m'inquiéter de ça, puis-je au moins rentrer ?

La couardise endémique de Soo-Bong commence à prendre le dessus.

(il flippe à nouveau ?)
: Avec ces 6 années de décalage, j'ignore tout de ce qui arrive.
: Des phénomènes inconnus jusque-là... Je ne peux plus me fier à rien.
- Soo-Bong, tu es blessé ?
: Et elle ? Elle est en sécurité maintenant, mais elle a dix fois plus de raisons d'avoir des soupçons qu'en avait Kang Chul.
: Je n'ai pas le choix.
: Il faut impérativement que je rentre !

{MANHWA INSERT - Soo-Bong repense à une image de W.}

Oh Yeon-Joo donne une claque à Kang Chul dans le magasin de vêtements.

Soo-Bong lève la main, se préparant à donner une claque.
Ren-Bo croit qu'ils vont se taper la main pour un high-5-one.

Ren-Bo sourit et lève aussi la main.

: Non, c'est rosse, je ne peux pas lui faire ça.
: Même si cela pourrait marcher avec elle...

CLAP! Finalement, Ren-Bo lui tape dans la main.

- Yah ! Tu m'as fait peur !
- Ren-Bo, je ne peux pas rester ici.
- Tu ne vas pas me laisser là, quand même ?
- Quoiqu'il arrive, ne t'inquiète pas pour moi.
- Ma vie est ailleurs. Tu dois m'oublier.
- Mais...
- Avant de partir, je vais faire quelque chose de surprenant.
- Cela ne doit pas être mal interprété.
- J'espère que tu ne seras pas trop fâchée...

Soo-Bong s'approche de Ren-Bo, lui saisit les deux bras... et l'embrasse !

Tétanisée, Ren-Bo ouvre grand les yeux ! Fish kiss !

Ses ailes deviennent rose vif, avec des nuances d'orange et de rouge.
Soo-Bong s'écarte de Ren-Bo. Le rouge estompe les autres couleurs.

Ren-Bo reste ébahie, comme si elle voyait le père Noël dans le ciel.

Soo-Bong regarde anxieusement partout. Où est la fin de chapitre ?!

: Quoi ? Cela ne marche pas ?

{RECALL INSERT - Magasin de vêtement (jour).}
Oh Yeon-Joo embrasse Kang Chul, l'inscription "À SUIVRE" apparaît dans la boutique.

~ Pourtant, c'est le recours absolu !

(les ailes entièrement rouge, elle passe de pantoise à froidement furieuse)
(regarde partout, rien dans le décor, angoisse)
: (consterné) C'est une blague !!! Pas après avoir--
(SPAF! elle balance une énorme baffe à Soo-Bong)
- ... !!! (aïe !)

Au dessus de l'eau, des lettres lumineuses, imprimées au dessus du réel, commencent à apparaître.
Elles ne sont visibles que par ceux qui sont d'un autre monde, comme Soo-Bong, pas Ren-Bo.

(voit les lettres, soulagement, joie, prend une grande bouffée d'air)
- ... ?!! (ça l'amuse cet idiot ?)

L'inscription "À SUIVRE" est maintenant affichée en totalité.
PLOOF! Soo-Bong plonge entièrement sous l'eau, et ne remonte pas à la surface.
Ren-Bo scrute l'endroit où il a plongé...

- ... ?! (ce serait pas plus simple de s'excuser ?)
- ... ??? (mais... il attends quoi pour remonter ?)



#9. FLASHBACK - Fleuve Han, Rive (jour).

Un jeune homme avec des lunettes regarde froidement la rivière et a assisté à cette scène de baiser.
Il est à côté d'une voiture de sport bleue, garée sur la route au dessus de la rive.

Park Sin-Moo, 20 ans, futur mari de Ren-Bo.

Il tient un bouquet de fleurs, dont les racines sont intactes, leur terre délicatement enrobée.
Sa main perd toute force de tenir ce bouquet, qui tombe sur le sol.



#10. "Monde Réel" - Maison de Oh Sung-Moo, Salon (nuit).

Le bouquet de fleurs dissolve de "réel" à "image" sur la tablette graphique.

Vexée, Oh Yeon-Joo se rend auprès de Soo-Bong.

- Soo-Bong, c'est quoi ce plagiat ?
- Tu n'es pas capable de trouver tes propres rebondissements ?
- Une fille comme Ren-Bo, ce n'est pas compliqué à émouvoir autrement !
- Hé hé hé. (ricanement nerveux et tragique)
- ... ?!
- Il n'y a aucun moyen de faire ce genre de baiser, sans une baffe avec.
- Que ce soit avant, ou après...
- (son visage se déforme, comme victime d'une colique intestinale)

Subitement, il éclate en larmes.

- Bah alors, Soo-Bong, que t'arrive-t-il ?

Soo-Bong s'accroche à la robe de Oh Yeon-Joo, comme un mendiant.

- Noona, je dois me rendre à l'évidence...
- Je suis un lâche ! Meuh-euh-euh.

Émue, Oh Yeon-Joo se tourne vers Kang Chul.

- C'est la première fois que je le vois s'inquiéter de ça...
- ... !

{RECALL INSERT, Ep 04 - Villégiature, Jardin derrière (jour).}
BONK! Le lycéen envoie un énorme coup de tête dans la face de Soo-Bong, et lui explose le nez.

- J'avais l'air de quoi, devant elle ?...
- Ren-Bo ? C'est tant un problème que ça ?

{RECALL INSERT, Ep 04 - Village, Rue (jour).}
(la regardant tendrement)
- Dis-le moi... "Oppa" Soo-Bong ! (langage familier)

- Je n'ai jamais vu une fille aussi belle qu'elle !
- Aussi vivante, aussi sensible, aussi marrante.

{RECALL INSERT, Ep 05 - Fleuve Han (jour).}
(SPAF! elle balance une énorme baffe à Soo-Bong)
- ... !!! (aïe !)

- Et j'ai tout gâché ! Bouhouhou...
- C'est ça qui te met dans cet état ?
- Tu ne vas pas t'éprendre d'elle aussi rapidement ?!
- Je ferai tout pour la revoir !
- Tu as tout fait pour en partir, et tu veux déjà y retourner ?
- Aaah... Je sais à quel point je suis pathétique... Snif.
- Vous vous connaissez à peine.

{RECALL INSERT - Maison de Oh Sung-Moo, Salon (jour).}
Il y a un an, Soo-Bong dessine la naissance de Ren-Bo sur sa tablette graphique.

- Je la connais par cœur, depuis un an !
- Avec des ailes de papillon, elle est condamnée à rester dans un manhwa...
- Pourquoi vous me harcelez ?
- Vous ne vous êtes pas gênés tous les deux...
- Bouah ah ah aaaah.
- Ça doit être un coup de foudre...

- Le genre d'exaltation fantasque menant à un esprit perturbé, mais pas davantage de sentiments réels.
- Tu exagères, tout se confond dans ces cas-là... Il est sincère.
- Soo-Bong, il n'y a pas lieu de ruminer.
De toute façon, cela ne dépend pas de toi.
- Elle seule peut t'invoquer là-bas. Si elle t'oublie, tu n'iras plus.

{RECALL INSERT, Ep 05 - Fleuve Han (jour).}
- Ma vie est ailleurs. Tu dois m'oublier.
- Mais...

- Je lui ai justement dit de m'oublier ! Raaah ah ah.
- Soo-Bong, ne te biles pas comme ça, voyons.
- Elle t'oublierais, après ce que vous avez vécu ?
- Bien sûr que oui, ses pensées sont comme des papillons.
- Quoi qu'on dise, il s'angoisse. Je vais devenir fou...


Kang Chul s'agenouille et pose ses mains sur les épaules de Soo-Bong.

Il parle fermement et rapidement, pour que Soo-Bong ne puisse pas répliquer.

- Tu devrais plutôt t'angoisser d'y retourner, car c'est le plus probable.
- Ton destin est en jeu. Tu n'as ni l'âge ni le temps de réagir comme un adolescent vivant son premier chagrin d'amour.
- ...
- L'impossible s'est à nouveau produit.
Nous devons en comprendre la raison, la nature et les conséquences.
- Alors écoute ton Hyung !
Dans l'immédiat, tu dois faire fonctionner ta tête, pas ton cœur !
- C'est... c'est d'accord, Hyung... snif.
- Pfouuu !
- (regarde les cheveux mouillés de Soo-Bong)
Un petit coup de séchoir te rafraîchirait les idées.
- Soo-Bong, d'abord, aide-moi à mettre Soo-Bin dans la chambre d'amis.
- Ok, Hyung.
- Elle a l'air partie pour faire sa nuit.
- Tant mieux ! Déplaçons-la en douceur, puis verrouillons la porte.

Soo-Bong et Kang Chul transportent Soo-Bin, en prenant garde à ne pas la réveiller.



#11. Maison de Oh Sung-Moo, Salon (nuit).

- Maintenant, faisons un point.
Classons nos interrogations par ordre d'importance.
- Le plus important, c'est comment un nouveau manhwa a pu prendre vie.
- Nous n'avons jamais su comment "W" a pu prendre vie déjà.
C'est juste absurde.
- "W" devrait avoir une explication, la parfaite conjonction de nombreuses variables, un cas isolé, non reproductible.
- Comme une réaction alchimique, une coïncidence unique, ou le Big bang.
- Une réaction alchimique...

{RECALL INSERT, Ep03 - Maison de Oh Sung-Moo, Salon (nuit).}
Soo-Bong est ivre, devant sa tablette graphique.

- Je veux bien la dévorer, si elle me dévore aussi !

- Je pense avoir dit la formule magique qui a déclenché tout ça.
- En dernier ressort, c'est un phénomène paranormal.
Cela ne fait guère de différence avec de la magie.
- Non, il n'y a ni formule, ni magie.
Un phénomène inexplicable n'est pas obligatoirement magique.
- L'âme humaine est un mystère universel... sans magie.
- ... ?! (où veut-il en venir ?)
- Exceptionnellement, l'esprit pourrait influencer directement la réalité.
- C'est vague, je ne pourrais pas faire apparaître un lapin rose devant moi.
- ... (que répondre à une logique aussi biaisée)
- On pourrait faire une liste de toutes les variables que l'on connaît.

{RECALL INSERT, W - Oh Sung-Moo's House, Living Room (jour).}
Oh Sung-Moo, tenant son stylet électronique, réfléchissant à son prochain dessin.

~ Un auteur génial avec une forte personnalité, totalement dévolu à son œuvre.

{RECALL INSERT, W Ep 07 - Penthouse, Chambre à coucher (jour).}
Kang Chul enserrant Yeon-Joo sur le lit. Regards amoureux.

~ Un héros au destin injuste, désirant être libre et trouver l'amour.

{RECALL INSERT, W - Vue générale de Séoul (jour).}

~ Un monde parallèle configuré comme une copie de celui du manhwa.

- Mais... avec une infinité de mondes parallèles...
Il y en a forcément un qui s'adapte à chaque manhwa !
- Alors... tous les manhwas peuvent devenir vivants ?
- Peut-être, mais des centaines de manhwas seraient déjà vivants.
- Et... et si c'était en train de devenir le cas aujourd'hui ?
- Omo !

- Ça promet...
- Mon instinct me dit qu'un contexte extraordinaire est nécessaire.
- Si c'était aussi simple, cela se serait déjà produit.
- Et pourquoi "Butterfly Girl" ?
C'est fou qu'un univers si fantaisiste existe !
- Des villes sans nom propre, un ciel changeant de n'importe quelle couleur !
- Oui, j'aurais préféré une proximité entre les univers.
Cela réglerai une partie du problème.
- Deux univers si voisins que le phénomène serait quasi-impossible.
- Peut-être que le classement des univers parallèles est désordonné ?
- Ou plutôt, classés selon une logique différente du sens commun.
- Même si cela reste de la spéculation, je vais noter cette variable.
- L'affection ! Soo-Bong a toujours été attaché à Ren-Bo.
- Mon père aussi était attaché à toi. Du moins, tu l'obsédais.
- Il a projeté ses désirs en moi.
Il y a effectivement une variable relative au lien affectif.
- Tous les auteurs font ça !
- Avec la même intensité ? Je ne crois pas.
- Une boucle de feedback !
- Qu'est-ce que c'est ?
- Une nouvelle variable qui me vient à l'esprit.
- ... (blasée)
- Le manhwa de Oh Sung-Moo avait un succès sans précédent.
- La conscience collective des lecteurs aurait pu l'aider à devenir réel.
- (ironique) Avec ces 3 nouvelles variables, "W" n'est plus un mystère !
- Mais cela n'explique pas le mystère de "Butterfly Girl".
- Ah, tout ça ressemble à des théories d'ivrognes !
- ... !! (légèrement offensé)
- Hé hé... Je déclame ce genre de philosophie, lorsque je suis bourré.
- Ça, et l'ordre scientifique de puissance, entre les super-héros...
- J'ai la tête qui va exploser.
- Ce n'est pas un hasard que cela arrive à un manhwa dessiné par vous deux.
Nous sommes reliés au phénomène d'une façon inconnue.
- (à lui-même) La maison de Oh Sung-Moo est hantée.
(mal à l'aise, les pires calamités vont nous tomber dessus)
- À ce stade, nous n'en saurons pas davantage.
- Concentrons-nous sur des énigmes plus concrètes.
- Viens voir, Soo-Bong.

Kang Chul se dirige vers les tablettes graphiques.



#12. Maison de Oh Sung-Moo, Salon (nuit).

Kang Chul fait défiler quelques dessins sur la tablette.

Il trouve l'image où Soo-Bong et Ren-Bo sautent au pied du lampadaire.

- Soo-Bong, comment as-tu fais ça ?
- J'ai cessé de penser normalement, et j'ai pensé comme un dessinateur.
- Qu'est-ce que ça change ?
- Ah ! Les gens croient qu'une bande dessinée est une série de cases.
- Mais en vrai, c'est une composition.
- Comme un tableau classique ?
De Rembrandt ou de Goya, par exemple ?
- Oui, mais étendu à toute la page.
- ... ?! (intrigué)
- Dans une page, aucune case n'est indépendante.
- J'ai lu un guide là-dessus, mais difficile de l'appliquer.
- Soo-Bong a des années d'expérience.
Comment cela fonctionne ?
- La structure utilise des lignes de force.
- Des éléments de cases différentes reliés par la même ombre ou clarté.
- Cela renforce la tension, et facilite les transitions.
- Les dessinateurs de comics sont très doués en la matière.

Soo-Bong saisi un comics américain sur l'étagère.

- C'est un collector, dessiné par Gene Colan.

Il choisi une page au hasard.

- Tu vois là ? Ce personnage qui monte l'escalier ?

- ... (attentif)
- Son mouvement est amplifié, dans la même diagonale que la case d'à côté.

Soo-Bong trace du doigt les mouvements sur la page.

- L'arcade sert de courbe de mouvement lorsqu'il est écrasé par la stupeur.
Le fusil dans la diagonale le bloque, renforçant l'impression de menace.
- Cela suggère des effets plus forts que le contenu des cases isolées.
- Grâce à la composition générale.
- Alors... Tu es passé à la case suivante ? Directement ?
- Oui, cette case a un arbre en avant plan, dans la ligne de force du lampadaire.
- Pour guider le regard du lecteur vers la case suivante.
- J'avais dessiné ces deux éléments de décor uniquement pour ça.

Oh Yeon-Joo affiche les deux cases sur la tablette.

- C'est vrai, regardez.

La case du haut représente le lampadaire, et la voiture de Park qui s'en va, Ren-Bo sur le siège arrière.

- (montre la case du haut) Là, le lampadaire !

La case du bas représente la rive du fleuve Han. Park Sin-Moo et Ren-Bo sortent de la voiture.
En avant plan, un arbre dans le prolongement du lampadaire, même densité d'encre.

- (montre la case du bas) Et là, l'arbre !
Comme si le lampadaire était la suite du tronc.
- Incroyable.

Kang Chul fait défiler l'image suivante sur la tablette.
Au bord de la rivière, Park Sin-Moo ému et Ren-Bo timide, se tenant la main, des fleurs et des cœurs autour.

- Ensuite, la scène où ils confessent leur amour.
- Oui, c'était la fin du dernier chapitre du volume 2.
- C'est ce décor que j'ai copié-collé, pour dessiner la fin du Manhwa.
- Alors tu es arrivé dans le manhwa au début de ce chapitre.

Yeon-Joo clique sur le menu de la tablette pour sélectionner une image.
Cela affiche Ren-Bo marchant dans la rue du village, avec le titre "Chapitre 20".

- Le Manhwa a commencé à se ré-écrire de lui-même à partir de là.



#13. Maison de Oh Sung-Moo, Salon (nuit).

Soo-Bong sursaute, avec un air alarmé.

- La version publiée !
- Si c'est identique au direct, cela devrait aller.

Kang Chul sort son smartphone pour faire défiler les pages.

Il montre l'image du baiser.

(sourire narquois)
(gêné)
(pénible de revoir ça)
- Monsieur Coccinelle !
Le temps était ralenti quand il est apparu.
- Un nouveau phénomène ?

Kang Chul fait défiler les pages et montre les cases avec Mr Coccinelle.
Soo-Bong est absent de la scène. La case précédente le montre étalé dans l'herbe.

- (confus) Pourtant, je le regardais et je bougeais pendant qu'il était là.
- Les autres personnages ne le voient jamais, il est hors de l'histoire.
- Le manhwa préserve naturellement son contexte.
- Les données absurdes sont effacées si possible.
- Donnée absurde ? (affreux ! c'est ce que je suis)
- Tes pensées n'apparaissent pas, ça limite la casse.
- Je suis encore trop secondaire...
- Si tu deviens un personnage principal, tu auras vraiment le nez explosé !
En plus, tu as remplacé le héros sur la scène principale.
- Hyung Kang, je ne peux pas laisser cela se reproduire.
- Comment ça ?


Soo-Bong se met brutalement à genoux.

Soo-Bong implore Kang Chul.

- ... !!
- Hyung, je sais que je suis un moins que rien.
- Un froussard, une lavette, un lâcheur qui s'enfuit avant de réfléchir.
- Un pauvre type dont tu dois avoir honte.
- Voyons Soo-Bong, je ne t'ai jamais mal jugé.
- Je n'exige jamais des gens ordinaires davantage que leurs moyens.
- Non, tu ne le dis pas, mais je sais ce que tu penses !
- Pour toi, n'importe qui doit se dépasser.
- Et moi, je n'ai jamais fait le moindre effort.
- ... (admet en souriant)
- Pourquoi tu te déprécies comme ça ?
- Soo-Bong, je ne te reconnais plus.
- Moi non plus.
- Hyung, tu as dit que je retournerai là-bas ?
- Il y a une haute probabilité, oui.
- Je ne veux plus être aussi inutile que je l'ai été tout à l'heure.
- Je ne veux pas avoir l'air d'un faible aux yeux de Ren-Bo.
- Hyung, j'ai une faveur à te demander...
Apprends-moi à me battre !
- ... ! (agréablement surpris)
- Mais tu n'as pas été inutile, tu as sauvé Ren-Bo !
- Tu as même trouvé une nouvelle propriété du manhwa !
- Yeon-Joo, c'est vrai, mais il s'agit d'autre chose.
- Tu me comprends, Hyung ?

- Bien sûr, Soo-Bong. Et je suis prêt à t'aider.
- On... on commence quand ?
Combien de temps cela prendra ?
- Apprendre à se défendre efficacement demande des années.
- Si tu t'impliques à temps plein, il faudra 3 mois pour acquérir quelques bases.
- 3 mois ?
Mais je pourrais retourner là-bas dans moins de 3 jours !
- Ou même dans moins d'une heure !
- Il n'y a pas de miracle.
- Les arts martiaux sont une question de temps et de pratique.
- Que tu retournes là-bas ou pas, tu devras être persévérant.

Soo-Bong baisse les yeux, désespéré.


Soudainement, Soo-Bong se lève, et regarde vers le ciel. Il aspire une bouffée d'air.

Le regard de Soo-Bong devient celui d'un illuminé.

- Je sais !
- Hein ?
- Passer 3 mois à s’entraîner, cela n'a rien d'intéressant, pas vrai ?
- Je ne dirais pas ça...
- Cela t'as pris à peine 2 pages dans "W" !
- Tu n'imagines tout de même pas--
- Hyung ! Tu pourrais m’entraîner dans "W" !
- Les 3 mois là-bas passeraient en moins d'une demi-heure ici.
- Ah ah ah !
C'est comme la salle du temps, où s’entraîne San Goku dans DragonballZ !
- Soo-Bong, "W" est terminé.
Maintenant, le temps là-bas s'écoule à la même vitesse qu'ici.
- Dès que je suis venu dans le monde réel, après la fin de "W", les deux mondes se sont synchronisés définitivement.

- Puis, chaque fois que j'ai voyagé dans "W", j'y ai passé le même temps qu'ici.
- Ah bon sang, c'est vrai...

Soo-Bong s'effondre sur un siège, et perd l'envie de parler, déprimé.

- Chéri, viens voir deux minutes.

Yeon-Joo se dirige vers la cuisine, suivie de Kang Chul.



#14. Maison de Oh Sung-Moo, Cuisine (nuit).

(La cuisine est dans le même open-space que le salon.)
Ils parlent à voix basse.

- Il y aurait peut-être un moyen...
- ... (se souvient)
- Tu penses que c'est trop risqué ?
- Tout va être risqué à partir de maintenant.
- Je ne crois pas qu'il soit motivé juste pour la frime.
- Soo-Bong aurait vraiment besoin de savoir se battre.
- Il n'a même pas été capable de se défendre face à des étudiants.
- "Butterfly Girl" est moins effrayant que "W", mais il y a aussi du danger.
- Et impossible de savoir quand et comment finira ce manhwa.
- Notre dernier essai a été sans conséquences.
- Sauf que nous n'avons pas entièrement compris comment cela a marché.

- Même un an après...



FLASH, Image de fin : Soo-Bong triste et pensif + Yeon-Joo bienveillante + Kang Chul préoccupé