EPISODE 7



#1. Maison de Oh Sung-Moo, Rue (matin).

Trois personnes montent dans la voiture de Oh Yeon-Joo.

Oh Yeon-Joo (conducteur), Park Soo-Bong (passager avant), Jang Soo-Bin (passager arrière).
La voiture démarre et s'en va.



#2. Voisinage de Oh Sung-Moo, Rue adjacente (matin).

La porte arrière de la fourgonnette de Lee Sang-Deuk s'ouvre, et Baek Young-Sik en descend.
Lee Sang-Deuk est à l'arrière et s'apprête à refermer la portière.

Il constate que Baek Young-Sik est immobile, avec des yeux de chien battu.

- (chuchotant) Ne reste pas planté là abruti, tu vas nous faire remarquer.
- (pleurnichant) Pourquoi moi encore... S'il vous plaît, patron...
- Ce coup-ci, tu as le temps et les outils nécessaires.
- Pas d'excuses ! Ksss, ksss ! (agite sa main, signifiant "dégage")

- Ouste ! Rembourse ta dette ! (referme la portière)
- ... (abattu, soupire)



#3. Maison de Oh Sung-Moo, Rue (matin).

La rue est déserte, jusqu'au moment où...

... Baek Young-Sik apparaît, dissimulé derrière le mur arrière de la clôture.

Il jette un œil sur la rue, puis se cache à nouveau.

- (plaintif) Je suis déjà fiché, il ne peut pas me demander ça...
(se décide difficilement)
- (jette un œil) Personne...

Baek Young-Sik sort de sa cachette et avance dans la rue, l'air innocent.

- (face de condamné à mort, chantonne) Pom~pom~pom...
(arrive près d'une poubelle en étain placée à côté de la clôture)
(scrute les environs avec des yeux de lapin affolé, personne)

Maladroitement, il grimpe sur la poubelle, et escalade la clôture.
Il arrive à plat ventre sur le haut de la barrière, son pied sur le point de quitter la poubelle.

- (se coince, s’essouffle, perd l'équilibre) Arrrgh...

Il donne un coup de pied involontaire sur le couvercle de la poubelle, et le fait tomber.
CRASH-KLANG! BLING-BLING-BLING... Le bruit énorme fait écho dans la rue.

- ... !!! (panique!)

BARK! BARK! Au loin, un chien aboie. BOW-WOW... Ailleurs, un autre chien lui répond.
Baek Young-Sik se laisse basculer de l'autre côté du mur.

- ... (hurlement silencieux)



#4. Maison de Oh Sung-Moo, Jardin (matin).

Baek Young-Sik s'écrase comme un sac de bras et de jambes désordonnés dans le jardin.

- Gniii... (gémit de douleur)

Il n'a ni le courage, ni la force de se relever.
Il avance à quatre pattes vers l'arrière de la maison, fixant le sol par peur de regarder ailleurs.



#5. RECALL - Dans la camionnette de Lee Sang Deuk (aube).

- Nous surveillons les lieux, et nous attendons qu'ils soient tous partis.
(inquiet)
- (fait pendouiller une clé munie d'un dispositif électronique)
Ce que tu ramené de chez moi est un passe-partout.
- Pas assez sophistiqué pour ouvrir la porte principale, mais il y a une autre porte à l'arrière.
(appréhension)



#6. Maison de Oh Sung-Moo, Arrière (matin).

Debout, Baek Young-Sik regarde la porte arrière, inquiet.

: Quelle blague, leur porte arrière est peut-être du même bois.
: Je devrais m'en aller, et baratiner qu'elle ne voulait pas s'ouvrir.
: Non ! Il est tellement obstiné qu'il serait capable de vérifier lui-même.
: Et j'en prendrais plein la gueule...
- Après tout, le plus dur est fait.

Baek Young-Sik enfonce le passe-partout, et le tourne dans la serrure.

SLATCH. Aussitôt, la porte se déverrouille avec un bruit de loquet.

- Oh ! (n'est-ce pas trop facile ?)



#7. Maison de Oh Sung-Moo, Couloir (matin).

Baek Young-Sik pénètre à l'intérieur.
Il avance de quelques pas dans un couloir garni d'étagères de livres.

: Une seconde !
: Et si cette baraque n'était pas vide ?

{RECALL INSERT - Dans la camionnette de Lee Sang Deuk (aube).}
- Boss, vous êtes certain d'avoir vu Kang Ta partir ?
(distrait, occupé à tripoter le passe-partout)
(regard insistant, répondez-moi!)
- (marmonne, évasif) Mmmyeah...

: Il n'avait pas l'air sûr de lui...
: (tourne lentement la tête) Et si je me retrouvais nez à nez avec...
- AAAAAAH !!! (terreur !)

Deux yeux inquisiteurs et menaçants fixent Young-Sik.

Les yeux de Kang Chul en colère !

Baek Young-Sik sursaute et s'écrase contre la paroi opposée du couloir.
Les yeux de Kang Chul passent de "réel" à "image".
C'est un agrandissement de la couverture du volume 4 de "W".

la couverture est accroché dans le sens horizontal sur le mur.

- (sueur) Oh, mon pauvre cœur...

- Oh Sung-Moo était dérangé, pour dessiner des couvertures si effrayantes.
- Vite, je veux quitter cette maison de cauchemar aussitôt que possible.



#8. Maison de Oh Sung-Moo, Salon (matin).

Baek Young-Sik arrive dans l'open-space regroupant studio graphique, cuisine, bibliothèque et canapé.

: C'est sûrement ici qu'il y a le plus de passage, l'endroit idéal.

Il s'approche des tables où sont posées les tablettes graphiques.

Il sort de sa poche un émetteur radio grossier et ancien, d'environ dix centimètres.

: On dirait un surplus militaire de la guerre de Corée.
: Où planquer un machin pareil ?

Il approche le dispositif d'une table.
L'appareil lui échappe des mains et fait un saut pour s'y poser, sans rebondir.

: Un coup de bol que cette table soit métallique.

Baek Young-Sik récupère l'émetteur.
Puis, il s'assoie sur le sol, et avance sous la table.

: Ici, cela devrait aller.
Il a dit que ce gadget avait un large rayon d'audition.

Il fixe l'émetteur contre une poutrelle de tréteaux, bien calé et bien caché.

- Ah ! Et cette fois...

Avec un sourire grimaçant, Baek Young-Sik enclenche l'interrupteur d'activation du dispositif.



#9. Avenue (matin).

La voiture de Oh Yeon-Joo roule dans une avenue de Séoul.



#10. Avenue, Dans la voiture de Oh Yeon-Joo (matin) + MONTAGE.

C#1. Dans la voiture.
Les occupants sont pensifs.

Jang Soo-Bin est retournée, les émotions à fleur de peau.

C#2. RECALL - Maison de Oh Sung-Moo, Cuisine (matin).
Ce matin... Tout le monde est assis à table, en train de prendre le petit déjeuner.

- Soo-Bin, vous avez une imagination débordante.
- Je vous assure Seonsaingnim, j'étais allé me doucher pour dégriser.
- J'étais tellement saoul que j'y suis allé tout habillé !
- Vous avez bien vu, j'étais trempé de la tête aux pieds.
- Je sais ce que j'ai vu, il y a eu une sorte d'interférence dans l'air.
- Soo-Bong n'était pas là, et d'un coup il était là.
- Soo-Bin, vous savez que je suis médecin.
- Je vous ai examinée, et vous aviez une vilaine contusion à la tête.

Jang Soo-Bin pose les doigts sur le pansement que lui a fait Oh Yeon-Joo à la tête.

- Ce genre de blessure s'accompagne de vertiges, de troubles de la vue...
- ... ou même de la mémoire dans certains cas, oui.
- Vous n'avez pas à vous inquiéter, c'est très courant !
- yeh... (sourire forcé)
- Mais pourquoi Soo-Bong a cette allure ?
Je ne l'ai jamais vu aussi maigre...
- J'ai passé toute la nuit à transpirer, pire que si j'étais dans un sauna.
- Ah ah ! On ne m'y reprendra pas !
- La prochaine fois, je boirai plutôt de la bière.

C#3. Retour dans la voiture.
Park Soo-Bong, portant son nouveau costume chic, a un sourire béat et pensif.

C#4. RECALL, "W" - Penthouse (matin).

- (à Soo-Bong) Nous logerons ici, je ferai venir des affaires pour toi.

Yoon Soo-Hee est sur le point de s'en aller et remarque Soo-Bong.

- Qui est-ce, Oppa ?

- Un élève.

Soo-Bong fait un grand sourire admiratif jusqu'à l'idiotie.

Soo-Hee ne prend pas la peine de s'intéresser à Soo-Bong, et s'en va.

(Il la regarde partir)
- Tu la connais ?

C#5. RECALL, W Ep08 - Maison de Oh Sung-Moo, Salon (jour).
Il y a 3 ans, Soo-Bong tient dans ses bras l'effigie en carton de Yoon Soo-Hee.

C#6. RECALL, "W" - Penthouse (matin).
- En quelque sorte, c'est mon premier amour...

Consterné, Do-Yoon regarde Soo-Bong avec les yeux écarquillés.

C#7. RECALL, "W" - Fleuve Han, Piste de course (matin).

Seo Do-Yoon et Park Soo-Bong font un footing au bord du fleuve.
Soo-Bong montre des signes de fatigue et perd de la vitesse.

- Tu veux arrêter ?
- (essoufflé, accélère) Non, je tiendrai.
- Ce n'est pas bon de forcer.
- Si tu arrives déjà crevé à l’entraînement, ce sera contre-productif.

Il fait signe à Soo-Bong de cesser de courir, puis lui tend une bouteille d'eau.

- Bois par petites gorgées.
- Merci, Hyung. (bois quelques gorgées)
- J'ai l'impression d'être en dessous de tout.
- Jamais je ne remonterai dans l'estime de Ren-Bo.
- Tu devrais avoir plus confiance.
- Regarde Kang Chul, l'auteur l'avait rendu inexpérimenté avec les femmes.
- Alors que toi, tu as déjà vécu une histoire d'amour.

C#8. RECALL - Commissariat de police, Cellules (jour).
Soo-Bong rend visite à Moon Mi-Ra, enfermée derrière les barreaux d'une cellule.
Elle saigne du nez et de la bouche, un œil au beurre noir, les cheveux défaits.
Elle regarde Soo-Bong avec haine et dégoût, tandis qu'il est confus et déprimé.

~ Mon idylle avec Moon Mi-Ra a été une catastrophe.

C#9. RECALL, "W" - Fleuve Han, Piste de course (matin).
- Ne t'inquiètes pas et concentre-toi sur l'entraînement.
- Pour plaire aux femmes, il suffit d'être coiffé avec du gel, et de porter une chemise.
- Ah ah ! C'est décidé, cette fois !
- J'arrêterai de porter des tee-shirts de môme et des fausses lunettes.
(sourire)

C#10. Retour dans la voiture.
Yeon-Joo conduit d'une main, avec son index posé sur ses lèvres, pensive.

C#11. RECALL - Maison de Oh Sung-Moo, Chambre à coucher (nuit).
La nuit dernière... Kang Chul est assis sur le lit, à côté de Yeon-Joo allongée.
Il vérifie quelque chose sur son smartphone.

- Toujours aucun épisode de publié. "W" est resté sur sa fin.
- C'est plutôt bon signe.

C#12. RECALL, Ep06 - Maison de Oh Sung-Moo, Chambre à coucher (nuit).
- Une chose importante pour demain.
- Tu devras convaincre Jang Soo-Bin et votre éditeur de continuer le Manhwa.



#11. Avenue, Dans la voiture de Oh Yeon-Joo (matin).

- Seonsaingnim, "Butterfly Girl" a du succès.
- Ne pourrions-nous pas poursuivre le manhwa ?
- Alors vous aviez ça en tête depuis le départ.
- Tu étais aussi dans le coup, Yeon-Joo...

- Non Seonsaingnim. Mais après coup, cela permettrait de rattraper ça.
- (amère) Rattraper ça... Rattraper les saloperies de Soo-Bong.
- Un scénario aussi structuré que du dégueulis d'ivrogne !
- Seonsaingnim, vous êtes encore bloquée là-dessus ?
- Depuis le temps, je pensais que c'était de l'histoire ancienne...
(colère contenue, prend une bouffée d'air)
(tourne la tête vers Soo-Bong, dents serrées, regard assassin)
- (pleurniche) Comment corriger l'intrigue, maintenant que Ren-Bo regrette son mariage ?
- Comment la rabibocher avec Park Sin-Moo, et conclure là-dessus rapidement ?
- C'est pour ça qu'il vaut mieux rebondir sur la nouvelle histoire, Seonsaingnim !
- Pourquoi vous ronger les sangs ?
- Il y a forcément une faille...

Jang Soo-Bin sort son smartphone pour relire l'épisode.
Sur l'écran, tous les chapitres jusqu'au 121 ont un marqueur "Lu".
Mais le haut de liste affiche un marqueur "Nouveau" pour un chapitre 122 !

- Quoi ? Il y a un autre épisode après celui-là ?!
(même tête que si un accident ferroviaire se déroulait devant elle)
(même tête qu'en s’asseyant sur un gros clou)
- Omo !

{MANHWA INSERT - Images sur le smartphone + Réactions de Jang Soo-Bin.}
Version manhwa des moments de la rencontre entre Ren-Bo et Soo-Bong.
¤ Ep04 - Soo-Bong sur le sol, la tête au dessus du caniveau.

~ Soo-Bong dessiné dans l'histoire ?!

¤ Ep04 - Ren-Bo donnant son âge dans une bulle de texte "20 ans".

~ 6 ans avant ?!

¤ Ep04 - Ren-Bo vole par-dessus la haie de thuyas violets, tractant Soo-Bong.

~ Ren-Bo vole ?!

¤ Ep05 - Soo-Bong embrasse Ren-Bo dans la rivière.

~ Elle... Elle embrasse Soo-Bong ?!

¤ Ep05 - Park Sin-Moo lâche son bouquet de fleur.

~ Le bouquet de fleurs de Park étalé par terre ?!

- (En hurlant) C'est un cauchemar !!!
- J'avais donc raison !
- Tous les deux, vous m'avez fait un enfant dans le dos.
- Un épisode aussi long sorti aussi vite, vous aviez tout préparé à l'avance !
- (pleure) Bouh ouh ouh ouh ouh.

Soo-Bong tente pitoyablement de bafouiller quelque chose...

- Seon... Seonsain...

... mais sans y parvenir.
Jang Soo-Bin réveille alors toute sa hargne, malgré les pleurs.

- Il n'y aura jamais de suite à "Butterfly Girl", vous m'entendez ?
- Que je parvienne à rattraper ce fiasco ou pas !
- S'il le faut, j'annulerai la série sans préavis !
Juste un errata signalant une erreur de publication !
: Elle ne voudra jamais continuer ce manhwa.

: Que va-t-on faire ? Otoke ?



#12. "Butterfly Girl" - Parc du fleuve Han (jour).

Le temps est couvert, gris.

- J'en ai tellement marre d'être malheureuse...

{RECALL INSERT, Ep06 - Dans la voiture de Park Sin-Moo (jour).
- Non, tu dois t'expliquer !
- En plus, tu es peut-être impliquée dans une affaire avec mort d'homme !

- ... (grosse crise de larmes)

PLUFF! Il se produit une petite bouffée lumineuse, et Fée Étincelle apparaît.

- Ren-Bo, ne désespère pas !
- Étincelle... Tu me manquais.
- J'ai si peur que Soo-Bong se soit noyé.
- Comment aurait-il pu ?
- Souviens-toi, l'eau n'était pas assez profonde.
- Même dans une rivière peu profonde, on peut se noyer.
- Vous êtes tombés de très haut dans l'eau.
- Tu ne crois pas que s'il avait dû se noyer, cela aurait été à ce moment ?

{RECALL INSERT, Ep05 - Fleuve Han (jour).
Ren-Bo et Soo-Bong ressortent de la rivière, recrache un peu d'eau et barbotent.

- Soo-Bong, tu vas bien ?
- Yah ! Cela a réussi ! Wahou !

- Il avait l'air de savoir nager, et cela l'amusait.
- Alors, tu vois ?
- Que puis-je faire maintenant ? Otoke ?
- Prend un peu de hauteur !
- De la hauteur ?
(arrête de marcher, regarde les arbres au-dessus)

FLAP-FLIP-FLAP! Elle bat des ailes, et s'envole pour se poser sur une énorme branche, en altitude.

Fée Étincelle, d'abord surprise, devient consternée.
FLUFF! La fée disparaît dans un bref nuage lumineux.



#13. Parc du fleuve Han, Arbre (jour) + MONTAGE.

C#1. Sur l'arbre.

En avant-plan, sur une petite branche, pend une chrysalide.

Ren-Bo est assise sur la branche d'arbre, en altitude.

(triste et pensive, se tenant les genoux)

C#2. RECALL - Cour d'école primaire (jour).
(recluse et apeurée, se tenant les genoux)

Ren-Bo, petite enfant, est recroquevillée par terre, dans un coin de la cour.

Un enfant méchant l'invective.

- Beurk, tu vas nous couper l'appétit toute l'année, sale cafard.

Un autre enfant tient dans sa main des vers de terre.

Il jette la poignée de vers de terre à la figure de Ren-Bo.

- Bouffe ça, au lieu de nous faire vomir à la cantine !

C#3. Retour sur l'arbre.
- ... (se remet à pleurer)

C#4. RECALL - Maison des parents de Ren-Bo, Entrée (jour).

Ren-Bo, en larmes, est tenue au col par une responsable de l'école.

- Elle a déployée ses ailes dans les toilettes.
- Les autres écolières sont sorties en hurlant.
J'ai des plaintes des parents !
- Ren-Bo, tu sais pourtant qu'il ne faut pas faire ça !
- (petite voix craintive) Elles m'avaient accroché quelque chose dans le dos.
- (désespérée et dégoûtée) Seigneur, notre fille est un monstre.
- Ne t'inquiètes pas chérie, j'ai pris rendez-vous dans le meilleur hôpital.
- Ils pourront sûrement faire quelque chose pour l'aider...

C#5. Retour sur l'arbre.
- ... (profonde détresse, larmes et gémissements.)

Le temps s’assombrit, avec de lourds nuages gris.
En avant-plan, sur la petite branche, le papillon remue dans la chrysalide et la perce d'une patte.

C#6. RECALL - Collège, Sortie (jour).
Ren-Bo et Sin-Moo adolescents.

Park Sin-Moo est avec un groupe de garçons, et voit Ren-Bo sortir.

Ren-Bo le remarque, de ses yeux tristes.

Il veut aller la voir, mais il jette un œil inquiet aux autres garçons, et se ravise sagement.
Enfin, le groupe de garçons se disperse, et Park court pour rattraper Ren-Bo.

C#7. RECALL - Chemin (jour).
Plus tard, ils marchent seuls, en train de discuter.

- Les autres ne voient qu'une chose, tes ailes affreuses.
- J'ai tellement honte.
- Mais en dépit de ça, tu es très jolie.
- Tu as le plus beau visage, parmi les filles de l'école.
- C'est gentil de me dire ça, Sin-Moo.
- Je n'entends pas souvent des gens me dire des choses gentilles...

C#8. Retour sur l'arbre.
- ... (larmes)

C#9. RECALL - Lycée, Jardin (jour).
Ren-Bo et Sin-Moo adolescents, seuls dans un jardin isolé.

- Promets-moi d'oublier ces horribles ailes qui te gâchent la vie.
- Comment pourrais-je promettre cela ?
- Elles resteront accrochées à mon dos et à ma vie, à tout jamais.
- Aussi inutiles que moi...
- Parce que de mon côté, je vais aussi te faire une promesse.
(surprise)
- J'étudierai si dur, que je deviendrai le plus grand chirurgien de ce monde.
- Et à coup sûr, je te débarrasserai de ces ailes sans risque.
(vague espoir)

C#10. RECALL, Ep04 - Village, Rue (jour).
- Tu es tellement splendide... Wahou !
- Euh, je veux dire... Tes ailes, elles sont magnifiques, c'est incroyable.
- (incrédule) Mes ailes... magnifiques ?

C#11. Retour sur l'arbre.
(doute et tristesse)

En avant-plan, le papillon se bat pour sortir de la chrysalide et en fait sortir sa tête.

C#12. RECALL - Salle de bibliothèque (jour).

Ren-Bo adolescente est assise, les coudes sur la table, en train de chuchoter devant elle.
A côté d'elle, Park Sin-Moo relève la tête de son bouquin.

- C'est ton amie... imaginaire ?
- Elle existe vraiment, tu sais...
- Tu as trop longtemps souffert dans ta vie.
- Pour ne pas devenir fous, ceux qui souffrent doivent croire à quelque chose.
- Ce symptôme disparaîtra, lorsque tu iras mieux.
(pas convaincue)

C#13. RECALL, Ep04 - Village, Rue (jour).
- Je peux apparaître et disparaître, comme Fée Étincelle !
- Vous connaissez Fée Étincelle ?!!
- Mais... comment ?

C#14. RECALL, Ep04 - Village, Rue (jour).
PLUFF! Il se produit une petite bouffée lumineuse devant Ren-Bo.

- Oh !

La lumière se dissipe et Fée Étincelle apparaît.

D'un air revanchard amusé, Ren-Bo constate que Soo-Bong regarde la petite fée.

- Il n'y a plus aucun doute que tu la vois, maintenant !

C#15. Retour sur l'arbre.
(espoir douloureux)

C#16. RECALL - Parc, Rive d'étang (jour).
Ren-Bo et Park Sin-Moo, jeunes adultes, sont assis sur un banc, détendus.
Quelques papillons s'envolent, en direction de l'étang.

(regard pensif et rêveur)
- Si seulement je pouvais faire comme eux...
- Tu sais pourquoi ils peuvent voler ?
- Parce qu'ils ont des ailes ?
- Dans ce cas-là, tu le ferais aussi.
- (question stupide) Ah oui, c'est vrai.
- C'est parce qu'ils sont petits. La morphologie fait tout !
- C'est une question d'adaptation à la taille et au poids.
- Donc, même avec des ailes, un être humain ne pourra jamais le faire.
(déception)
(espoir vain)

C#17. RECALL, Ep04 - Villégiature, Jardin derrière (jour).
- Ren-Bo, tu peux le faire !
- Je t'assure que tu peux voler !
- Soo-Bong, j'aurais tellement aimé, mais c'est impossible.
- C'est ce qu'on a toujours voulu te faire croire, mais c'est faux.

C#18. RECALL, Ep05 - Ciel (jour).
Ren-Bo et Soo-Bong tombe du ciel en criant.

Instinctivement, Ren-Bo bat des ailes et attrape Soo-Bong par la veste.
Il s'agrippe à elle, les deux mains autour de sa jambe.
FLIP-FLAP-FLOP!

C#19. Retour sur l'arbre.
En avant plan, sur la petite branche, le papillon sort de la chrysalide.

Le papillon déploie ses ailes pour la première fois de sa vie.

- ... (sanglots entrecoupés de soubresauts et de halètements)
(elle regarde vers le ciel, des larmes plein les yeux, mais cette fois, des larmes de gratitude et de relâchement nerveux)
- Soo-Bong... Il a cru assez en moi pour me permettre de voler.
- Voler de mes propres ailes...

Un arc-en-ciel apparaît dans le ciel tourmenté...

... et des auréoles de blanc lumineux rayonnent des ailes de Ren-Bo.



#14. "Monde réel" - Éditions Comic Studio, Vue de l'immeuble (matin).



#15. Éditions Comic Studio, Salle de réunion (matin).

Oh Yeon-Joo, Park Soo-Bong et Jang Soo-Bin sont assis dans un bureau.
L'éditeur Park est en face d'eux, un ordinateur portable et une feuille posés sur la table.

- Je constate que l'équipe est au complet.

- J'imagine que ma proposition de continuer "Butterfly Girl" vous intéresse ?
- Désolé, éditeur Park, le manhwa s'arrêtera comme prévu.
- Je peux juste vous proposer de le conclure le plus brièvement possible.
- Soo-Bin, je vous en prie...
- Vous, bouclez-la !
- Et je le ferai seule.
- Ces deux personnes ne travaillent plus pour moi.
- Je vois.
- Il y a-t-il un moyen que vous changiez d'avis ?
- Malheureusement non.
- Je suis même disposée à l'abandonner si nécessaire.
- Je peux annuler officiellement les deux derniers épisodes.
- C'est fâcheux.
- Oui, très fâcheux...

- Est-ce qu'on ne pourrait pas--
- Shhh-Tttt !
- J'ignore ce qu'il se passe entre vous, et ce ne sont pas mes affaires.
- Seuls les faits m'intéressent.
- Auteur Jang, il ne s'agit plus seulement de eux ou de vous.
- Regardez.


L'éditeur Park fait pivoter son écran d'ordinateur, la page ouverte sur du dernier chapitre.
Il fait fait défiler quelques commentaires au bas de la page.

{ANIMATION INSERT - Commentaires des lecteurs.}
Voice-over de différents lecteurs, récitant leur commentaire.
¤ Lecteur 1 : Alors, Fée Étincelle existe réellement ?
¤ Lecteur 2 : C'était triste qu'elle perde ses ailes, bravo !
¤ Lecteur 3 : Qui est ce mystérieux magicien ? Il a lancé un sort pour qu'elle puisse voler ?
¤ Lecteur 4 : On dirait qu'un nouveau triangle amoureux se profile !

- Je pourrais continuer sur des pages et des pages. (ferme la page)

Comme fond d'écran, l'ordinateur de l'éditeur Park a le dessin où Soo-Bong embrasse Ren-Bo.

- Voici ce que veulent les fans du manhwa, et ils ont toujours raison.
- Notre opinion n'a aucune importance.
- Éditeur Park, l'histoire n'a plus rien à voir avec celle d'origine.
- Le scénario est parti n'importe où, n'importe comment !
- Et alors ?
- J'ai publié "W", et les 2 derniers volumes étaient plus excentriques !
Une histoire réaliste basculant dans le fantastique, vous imaginez ?
- Les gens ont mordu à l'hameçon !
Ce changement de paradigme est devenu un cas d'école.
- À cause de ça, "W" est passé de succès commercial à manhwa Culte.
- Comment cela serait justifié ?
Et la romance avec Park Sin-Moo ?
- Justement ! Cette fin frustrait les lecteurs.
- À cet instant, l'histoire est relancée de façon alternative.
- "Et si ?"
(mauvais pressentiment)
- C'est une idée très audacieuse.
- Les lecteurs adorent votre univers et ont envie de l'explorer davantage.
- Et si Ren-Bo avait un destin différent ? Ou quoi d'autre ?
- Ils sont attachés à elle, et souhaitent la garder près de leur cœur.
- Pas besoin de logique pour réaliser leur souhait.
Une poudre magique, et PFFFT, ils acceptent la situation !
(abasourdie)
- Alors ?
- (larmes aux yeux, voix brisée) Une telle horreur ne peut avoir lieu.
- Je vous en prie...
- C'est hors de question !
- ... (affecté, soupire profondément)
(il se résigne à être résolu, embarrassé mais déterminé)
- À mon tour, dois-je vous forcer la main ?
- ... (se met à sangloter)


L'éditeur Park fait pivoter une feuille de contrat, présente sur la table.

- Nous avons signé pour une série courte, et les 6 volumes sont complétés.

- (montre les lignes du doigt)
D'une part, vous avez le droit aux royalties sur cette période.
- (PAF! tape sur le contrat) Mais d'autre part, ce contrat stipule que "Butterfly Girl" sera un marque déposée chez moi, après cela.
- La loi m'autorise à publier une suite, avec ou sans votre consentement.
Que vous en soyez l'auteur, ou que ce soit Donald Trump qui la dessine...
- Quelle que soit votre décision, j'espère que cela n'affectera pas vos autres séries.
- (en larmes) Je ne le ferai pas, c'est au-dessus de mes forces.
(cœur lourd)

En tremblant, Jang Soo-Bin ramasse son sac et se relève.
Elle pointe un doigt vengeur en direction de Oh Yeon-Joo et de Park Soo-Bong.

- Vous, espèce de traîtres !
- Vous n'avez jamais eu l'intention de créer votre propre manhwa.
- Vous êtes juste de sales voleurs !

Elle sort du bureau, mais reste une seconde sur le palier.

- (en criant) Pourritures !

VLAM! Elle claque la porte.
Un sentiment de culpabilité s'abat sur les personnes dans le bureau.

(regard perdu et mouillé, elle renifle en s'essuyant la paupière)
(désemparé au point d'être entièrement contracté)
- L'auteur Jang est une artiste très sensible.
- Je la connais bien, ne vous en faites pas.
- Je la réconforterai.
Je sais qu'elle franchira ce moment difficile.

L'éditeur Park sort des contrats de son tiroir.

- Puis-je compter sur vous ?

Oh Yeon-Joo et Soo-Bong acquiescent aussitôt de la tête, plusieurs fois.



#16. "Butterfly Girl" - Parc du fleuve Han (jour).

Ren-Bo sort du parc, et marche vers la rue.



#17. Route côtière (jour).

Park Sin-Moo est encore en train d'attendre Ren-Bo, à l'extérieur de sa voiture.

(étonnée de le voir toujours là)
(lui fait signe, désespéré)
- Ren-Bo, je suis désolé.
(se rapproche.)
- Pardonne-moi, Ren-Bo.
- Tu es la dernière personne que j'aurais envie de blesser.
(elle l'observe tristement, avec un soupçon de pitié)
- Je ne suis pas rassuré, il y a une sale bande qui rôde dans le quartier.
- Permets-moi juste de te ramener chez toi, en toute sécurité.
- Je te promets que je ne te dirais plus rien.
(ouvre la porte arrière de la voiture)
(émue par l'accablement de Park Sin-Moo, elle secoue la tête par accepter)



#18. Route, Voiture de Park Sin-Moo (jour).

Vue extérieure de la voiture, qui avance rapidement.



#19. Route, Dans la voiture de Park Sin-Moo (jour) + MONTAGE.

C#1. Dans la voiture.
Le silence règne, et Ren-Bo se perd dans ses pensées.

: Si Soo-Bong ne s'est pas noyé, où peut-il être ?
: Il est juste absent, comme Fée Étincelle ?
: Au fait, je ne me suis jamais posé la question...
: Où est-elle, quand elle n'est pas avec moi ?
: Peut-être qu'il connaît la réponse ?
- ... (soupir)
: Je n'arrête pas de m'inquiéter à son sujet...
: ... mais j'ai aussi l'impression qu'il me manque.
: Je ressens un vide.
: Comme si nous nous étions déjà rencontré, et qu'il me connaissait bien.

C#2. RECALL, Ep04 - Village, Rue (jour).
Park Soo-Bong ouvre grand les yeux, et regarde ses pieds.

- ... !!!

Soo-Bong porte de grosses pantoufles ridicules.

- Je suis juste distrait...
J'ai sans doute oublié de mettre mes chaussures, en sortant.

C#3. Retour dans la voiture.
: Quelle tête d'ahuri, il a fait !
(commence à sourire)

C#4. RECALL, Ep04 - Villégiature, Jardin derrière (jour).
- Ren-Bo, il faut que tu te forces à trembler.
Comme quand on joue aux jeux vidéo sur les bornes d'arcade.

Soo-Bong fait une démonstration du geste sur une table de jardin.

- Tac-tac-tac-tac-tac. Comme ça, tu vois ?

C#5. Retour dans la voiture.
(tendre et complet sourire)

C#6. RECALL, Ep04 - Villégiature, Jardin derrière (jour).
- Alors claque des dents, grâce à une crampe volontaire de la mâchoire.
- Clac-clac-clac-clac-clac. Comme un squelette qui rigole.

C#7. Retour dans la voiture.
: Sur l'instant, j'étais trop effrayée pour avoir envie de rire.
: Mais en y repensant, il est si drôle quand il fait ça.
: (sur le point de rire) On dirait un personnage de bandes dessinées.

Park Sin-Moo voit Ren-Bo sourire dans le rétroviseur.
Rassuré, il esquisse un sourire à son tour.

Ren-Bo cesse de sourire, elle a mal quelque part.
BO-BOOM... BO-BOOM... Elle porte les mains à son cœur.

: Pourquoi cela me serre ?
: Il bat plus fort que d'habitude.

Par pulsations régulières, des nappes roses naissent à la racine des ailes de Ren-Bo.
Elles se diffusent et viennent s'échouer sur le bord de ses ailes, comme des vagues.



#20. "Monde réel" - Avenue (jour).

La voiture de Oh Yeon-Joo avance au milieu du trafic urbain.



#21. Avenue, Dans la voiture de Oh Yeon-Joo (jour).

Yeon-Joo conduit, Soo-Bong est passager avant.

- Je me sens mal pour Soo-Bin.
- Mais il valait mieux que cela tourne ainsi.
- Son scénario entrerait en conflit avec l'autonomie du manhwa.
- Noona, la bonne nouvelle, c'est que nous sommes en vacances !
- Comment ça ?
- Le manhwa va s'écrire tout seul.
- Cela va être relax pour nous !
- (sarcastique) Tiens donc, ce sera relax de courir partout comme des fous, pour résoudre des casse-têtes inter-dimensionnels...
- En parlant de courir, je devrais aller faire un footing.
- Il ne faut pas perdre la forme !
- Tu n'aurais pas une bouteille d'eau ?
- Sous la boite à gants...

Soo-Bong se courbe et farfouille dans le compartiment.

- (marmonnant) Où a-t-elle vu une bouteille d'eau ici ?

Soo-Bong se redresse, et se tourne vers Yeon-Joo, prêt à lui demander.
Il a la bouche grande ouverte, mais aucun son n'en sort. Mâchoire coincée !
Ses yeux s'agrandissent démesurément.

- ... !!! (choc!)



#22. "Butterfly Girl" - Route, Dans la voiture de Park Sin-Moo (jour).

À côté de Soo-Bong, Park Sin-Moo conduit le véhicule, inconscient de sa présence.
Soo-Bong regarde le rétroviseur intérieur, Ren-Bo est là aussi, assise à l'arrière.



#23. Route, Vue extérieure (jour).

La voiture de sport bleu vif de Park Sin-Moo avance rapidement.
Autour de la route, une végétation multicolore irréaliste, aux tons saturés.
Soo-Bong est à la place du passager avant...

... de retour dans le monde de "Butterfly Girl".



FLASH, Image de fin : Park Soo-Bong estomaqué + Ren-Bo hésitante + Park Sin-Moo suppliant.



Starring:

- Joo Jin Mo est le père de Ren-Bo. Extraits du drama "Manhole".
- Kim Hye Ok est la mère de Ren-Bo. Extraits du drama "Manhole".